Les tubes de l’été, ça va, ça vient et puis ça passe. Des « Lambada », « Macarena » ou autre « Aserejé », aucun hit n’a survécu à la déferlante de l’été suivant. Alors quand un titre, à la première écoute anodine, s’impose peu à peu, au fil des mois et des années, comme une chanson phare, il faut bien reconnaître que ses qualités sont moins superficielles qu’il n’y paraît.

En matière de rando VTT, c’est un peu pareil. Les itinéraires défilent, saison après saison, sous nos roues cramponnées. Certains sont définitivement oubliées, d’autres peinent à s’imposer, alors que d’autres encore, grandissent et s’épanouissent au fil des années et des passages. En la matière, le « Nanzlicke-Gebidum » feat. « Heido » est définitivement en passe de postuler au titre d’incontournable de l’été. D’abord emprunté dans le sens Ouest-Est, il a gagné en fluidité et en gravité ce qu’il a perdu en dénivelé et en rugosité, juste en inversant ses points de départ et d’arrivée, sans pour autant jamais renier ce qui fait sa substance, la phénoménale traversée du Nanztal.

Retouchée mais pas dénaturée, il peut désormais être considérée comme « LA » rando des randos du cœur de l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.