Si les Maures la considéraient comme le château des châteaux, pourquoi les Valenciens ne pourraient-ils pas la considérer comme la « mecque » du VTT ? Cerné de « sierras », Castell de Castells, dont la réputation pour la randonnée n’est déjà plus à faire, possède un tel potentiel de chemins que ce n’est forcément qu’une question de temps avant que le bike s’y fasse la place qu’il mérite. De l’interminable et panoramique « Cocoll », en passant par l’ondulant « Agua o Castellet », puis le tortueux « Las Zetas », l’échantillon qui nous a été donné de rouler en cette journée accablante de chaleur, nous a laissé, d’abord sans salive, puis carrément sans voix.

« ¡ Qué senderos fantasticos ! »

En nous éloignant du littoral, nous avons retrouvé un terrain de jeu plus familier, fait de montagnes, de vallées, de villages et donc, forcément, de chemins les reliant les uns aux autres. Des chemins naturels, tracés pour la randonnée, mais qui, pour la plupart, semblent bien adaptés au bike. Un peu comme dans nos Alpes, de la caillasse mouvante et des épines en plus. De quoi se faire encore un peu plus de corne aux mains, quelques griffures supplémentaires aux jambes, mais surtout, plaisir comme jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.