Retour aux fondamentaux !
Après notre folle escapade sur les traces des loups du Rappertal, vendredi, au menu de ce premier dimanche de juillet baigné d’humidité et englué dans les brumes matinales, une « petite » sortie de récup’, histoire de faire tourner les jambes et de prendre l’air plutôt que du gras au bide. Direction la Combe (de Martgny) pour retrouver le panoramique Mont de l’Arpille et l’un de ses rares chemins véritablement « bikable », la traversée forestière reliant son épaulement sud-est au Col de la Forclaz.

Une belle ascension, en pente souvent douce, une sympathique transition à flanc, mais pas de véritable descente. La pongée vers Martigny, via l’ancestral chemin de la Combe ne pouvant pas réellement prétendre à ce titre, avec son itinéraire souvent entrecoupé de tronçons routiers, son gabarit parfois à la limite de la piste forestière et son tracé bien trop rectiligne pour offrir de quelconques sensations de pilotage. Qu’importe, à défaut de D- enivrant à se mettre sous le crampon, nous avons profité de l’incontournable arrêt à la petite buvette de l’alpage de la Forclaz pour nous mettre sous la dent, une appétissante planchette de produits du terroir, arrosée d’un petit rouge élevé au soleil du coteau de Fully.

Un chouette dimanche par monts, par vaux et par apéro.