J’ai longtemps cru que février était le mois le plus court de l’année. Or, En 2013, après 120 jours de règne, je suis bien forcé de constater que février a été le mois le plus long, et de loin. A tel point, que l’on pourrait carrément le qualifier de saison, mauvaise saison, mais saison quand même. Et une saison pas forcément très compatible avec la pratique du bike, même si nous nous sommes efforcés de persister en selle, en « roulatsant » à chaque occasion, entre averses de pluie ou de neige, une petite heure un soir par ci, deux ou trois tours de cadran, un matin gris par là.

Alors pour ce premier jour de printemps (70 jours de retard, on peut commencer à appeler ça un « léger » manque de ponctualité) nous avons ré-enfourché nos destriers préférés (dont certain à peine sorti du carton) pour aller tâter du chemin sur les hauteurs de Beudon. Un itinéraire habituellement au programme d’avril, mais un single qui se mérite toujours, quel que soit le mois où l’on décide de fêter ses retrouvailles.
 

3 Réponses

  1. Pir

    Pas mal comme slow-up…
    Y avait moins de monde au ravitaillement!

  2. Joakim

    Beudon, c’est slow-up et slow-down à la fois…
    Belles images, merci.