De Curala, la Place, haut lieu administratif, touristique et culturel de la Commune de Bagnes, à Curala, haut lieu tout cours, puisque 1’000 mètres plus haut, voilà une rando postulant aux qualificatifs patois « dri hò – dri ba », parfaitement dans l’esprit étymologique de ce lundi de Pentecôte (en un mot) radieux et chaud.

Si vous aussi, vous êtes intéressés d’aller de Curala à Curala, à VTT, pensez à emporter quelques décilitres de liquide rafraîchissant pour affronter les exigeants lacets ensoleillés de la petite route du Diabley, une paire de jambes en réserve pour vaincre les généreux et persistants pourcentages du chemin de Chevillard au-dessus de Verbier, et surtout, une paire de freins dans lesquels vous avez toute confiance pour tenter de gérer au mieux la vertigineuse descente finale vers le village de Cries.