Les maux de dos ayant diminué grâce aux manipulations rebouteuses italiennes et à la chimie helvétique nous allons pouvoir attaquer la seconde sortie de notre trilogie frioulane. Cette fois-ci nous plongeons plus encore au cœur des Alpes carniques à l’extrémité orientale de la chaîne des Dolomites. Claut est une petite station estivale blottie au fond d’une vallée encaissée, surmontée par des pitons rocheux rendant le passage entre vallées quasiment impossible. Au départ nous pensions franchir une fenêtre à VTT mais les locaux et les cartes nous ont vite découragés. Place donc à un tour plus forestier bien que très pentu.

Commencée en douceur en remontant la vallée sur une dizaine de kilomètres, la sortie se mue vite en exercice de grimpe sur un sentier forestier à plus de 40º. Le temps couvert et la température agréable n’empêchent pas une sudation quasi fluviale. Les noms des alpages traversés sont étranges (Pian de Cea, Croche, Pradut, Ressetum) mais les panoramas toujours aussi impressionnants. Les signes de présence humaine étant quasi nuls, que se passerait-il si nous avion un gros pépin? La prudence est de mise dans les descentes longues et techniques sur des chemins très caillouteux et ravagés par des orages qui doivent être dévastateurs dans ces vallées encaissées.

La fin du tour se terminera en remontant en partie le Val Cimoliana entouré de falaises verticales assez oppressantes mais toujours grandioses. Au final un grand cru carnique qui pourrait bien revoir nos crampons une autre année, tant la région regorge de possibilités pour des vététistes entraînés.

Une réponse

  1. Christian

    Bonjour,

    merci pour ces articles sur le Frioul qui m’ont permis de m’évader quelques instants de la paperasse qui s’entasse sur mon bureau…..
    Ma famille maternelle étant originaire du coin et plus précisément de Claut et étant moi même VTTiste (dans le 54) vos récits ont fait ressurgir quelques grands moments d’efforts et de pur bonheur….
    Encore merci pour vos magnifiques photos.
    Dans tous les cas, maintenant que vous avez mon e-mail et si vous souhaiteriez refaire un tour dans cette magnifique région faites moi signe…

    Sportivement Christian.