Si, pour une raison quelconque, et forcément mauvaise, j’étais forcé de n’en choisir qu’une (je parle de rando VTT), je crois bien que ça serait celle-là. De tous les magnifiques « spots » que le Valais recèle dans ses innombrables vallées latérales et chaînes de montagnes, le vallon de Réchy est celui qui réunit tous les particularismes qui en font sa beauté, dans un périmètre aussi restreint et dans un état de préservation aussi intact. Profondes forêts d’épicéas et de mélèzes, vastes champs de genévriers, de myrtilliers ou de rhododendrons, terrasses, plateaux, barres rocheuses, tourbières et marécages alpins, torrents et lacs d’altitude, arêtes herbeuses et pics rocailleux forment un cocktail naturel absolument somptueux, que les chaudes teintes automnales et le ciel résolument bleu de cet énième été indien exaltent magnifiquement.

Mais un environnement, aussi éblouissant soit-il, ne peut, à lui seul, « faire » une rando VTT. La qualité, la diversité et l’originalité des sentiers pédestres, la « roulabilité » de l’itinéraire, la répartition du dénivelé et surtout le « caractère » du parcours sont autant d’éléments qui chacun à sa façon, contribuent à faire d’une région belle et sauvage, un haut lieu du Mountain Bike. Alors, pour que le Vallon de Réchy puisse postuler à un si haute distinction dans mon guide VTT perso, il devait forcément pouvoir compter sur un argument de poids. Cet argument-massue a un nom : le Col de Cou. Posé à 2’528 mètres d’altitude entre le Mont-Gautier et le Mont-Noble, il offre à la fois une ascension exigeante et technique, et une descente désormais mythique : les 2’000 mètres de dénivelé et de sentiers qui le séparent de Pramagnon, dans la plaine du Rhône.
P H E N O M E N A L

Une réponse

  1. lamon jacques

    Bravo Steph pour votre performance en VTT à travers le Vallon de Réchy. Je comprends parfaitement votre émerveillement et votre surprise. Ce même émerveillement a été à la base de la fondation du groupement " Les Amis du vallon de Réchy "dont le but est de protéger cet espace extraordinaire. Ce vallon est protégé au niveau fédéral et a une vocation agro-pastoral avec développement d’un tourisme doux fait de rendonnées pédestres sans séjour.
    Aussi le comité de ce groupement soutenu par ces 300 membres souhaiteraient que cette destination soit retirée des destinations randonnées en VTT proposées dans Alpavista. Seriez- vous d’accord de faire cette démarche auprès de cet organisme. Les consors de l’alpage de l’Ar du Tsan, originaires de Vernamiège vous seraient très reconnaissants de respecter les prairies alpines de cette région au bénéfice du bétail qui y séjourne durant l’été.
    Merci d’avance et bonnes randonnées pour le futur aux alentours de ce coin exceptionnel.
    Lamon Jacques , président des Amis du Vallon de Réchy