Après un mois d’août particulièrement exécrable qui a nécessité de complets décrassages de nos montures après les quelques sorties dignes de ce nom il semble que les prévisions optimistes des météorologues pour un retour de l’été indien tiennent leurs promesses. Mais à défaut de pouvoir rouler enfin dans les Alpes (ce sera pour le début de l’automne) nous nous contentons de nos crêtes et de nos vallées jurassiennes qui tiennent toutes leurs promesses en terme de dénivelé, de singles, de sueur et de plaisirs gustatifs et post-effort. Cette fois nous avons profité de conditions idéales pour faire une incursion dans le canton de Soleure au-dessus de Granges.

Cette ville industrielle et horlogère abritant l’usine BMC est dominée par un cirque de rochers très impressionnant, alors que les crêtes environnantes sont toutes garnies de nombreux passages techniques, de singles bien gras abondamment pourvus en racines et rochers glissants. Quant aux quelques fermes-auberges piégeuses du coin elles peuvent engendrer de dangereuses conséquences pour le vététiste non averti: prises soudaines de taille et euphories alcoolisées post-arrêt nécessitent une concentration telle que la conduite de la merveille technologique sur laquelle est posé notre séant devient vite problématique aux vitesses que ladite technologie peut induire. Mais comment résister au subtil mariage des divins produits du terroir avec ce qui ce fait de mieux en matière de VTT et de plaisirs qui en découlent?

En bref une sortie entre potes, ludique, technique, mais aussi roborative et odorante dans des lieux magiques et connus qui nous laissent à chaque fois l’envie insatiable d’y revenir: montagne de Romont, de Granges, de Büren, Pré Richard, Envers de Court,… Autant de noms qui fleurent bon la terre jurassienne, avec son relief adouci, ses lumières de fin d’été, mais aussi ses obstacles à franchir (portails, clédars, chicanes à VTT) et ses bouses nombreuses (ici on les appelle beuses) dont les restes sont si difficiles à éliminer une fois séchés sur le cadre ou les poils des molets!